Claire Pérot

On aime

le grain de folie de Claire qui rend chacune de ses prestations intense et captivante. Déroutante, elle nous livre les émotions qu’elle souhaite avec une authenticité et une vivacité qu’on ne peut qu’applaudir. Nous n’avons qu’une hâte : célébrer le début de l’an 2018 avec Mia et ses complices !
Claire a commencé son parcours artistique grâce à une solide formation initiale d’une dizaine d’années. Après des études pluridisciplinaires de Conservatoire, elle a intégré le Studio des Variétés et a participé à plusieurs ateliers au Théâtre National de Chaillot dirigés par le comédien et réalisateur Azize Kabouche. Les multiples stages, coachings et autres ateliers qu’elle a suivi en comédie, en danse modern jazz et en chant lui ont permis de diversifier ses talents et de commencer une carrière plurielle sur scène, sur les planches, et devant la caméra.
En 1996, elle joue dans « La Religieuse » de Diderot, une Création Off Avignon montée par la Compagnie Théâtre du Confluent. Quatre ans plus tard, on la retrouve à l’affiche de « Le maître des rêves et des couleurs » de Roger et Vava Candy. C’est ensuite sous les traits de Dolly qu’elle a participé à la comédie musicale d’Alfredo Arias et René de Ceccatty « Concha Bonita ».
En parallèle de ses projets sur scène, Claire décroche un premier rôle dans le film « Le Doux Amour des hommes » de Jean-Paul Civeyrac. S’en sont suivis plusieurs spectacles tels que « Peter Pan » au théâtre des Variétés et « Cabaret », qui a été une véritable révélation pour elle. Le rôle de Sally Bowls lui a apporté un tel épanouissement qu’elle l’a de nouveau interprété dès 2011 pour la reprise du spectacle au Théâtre Marigny.
En 2009, Claire a rejoint le casting de l’opéra-rock évènement de Dove Attia et Albert Cohen « Mozart l’opéra-rock » en interprétant Constance Weber, aux côtés de Mikelangelo Loconte et Florent Mothe.
L’année suivante, on la retrouve au casting du film de Luc Besson « Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec » dans la peau de Nini les Gambettes. Elle joue également pour Fred Cavayé dans « A Bout portant » avec Gilles Lellouche et Gérard Lanvin, incarnant la capitaine Anaïs Susini.
Depuis, on a pu admirer Claire dans « Flashdance » et « Irma la Douce », mais aussi dans plusieurs téléfilms et séries télévisées telles que « Joséphine Ange Gardien » ou « Alice Nevers : le juge est une femme ».
Nous la retrouverons au Théâtre Trévise dès le 04 janvier prochain dans la peau de Mia dans le spectacle « Enooormes ». Un spectacle qui retracera en chansons les bouleversements et émotions provoqués par les grossesses de trois futures mamans, dont celle campée par Claire en alternance avec Anaïs Delva.

by Valentine