Jean-Louis Garçon

On aime

le talentueux interprète qu’est Jean-Louis. Interpréter Nelson Mandela est un privilège mais aussi un défi artistique et humain qui requiert un travail inouï de précision et d’observation pour se glisser dans la peau d’un personnage historique d’une telle envergure. Ce travail porte indéniablement ses fruits : nous souhaitons une belle route à toute la troupe de « Madiba » !
Jean-Louis a suivi une formation pluridisciplinaire, commencée au Cours Florent dont il est ressorti diplômé mention Très Bien. Par la suite, il a suivi un stage de doublage avec Emmanuel Karsen à l’Ecole Française de Doublage et Voix-off avant de participer à des ateliers de Method Acting dirigés par Jack Waltzer. Outre ces cours, Jean-Louis s’est initié au piano au conservatoire et maîtrise les danses de salon et latines.
Brillant comédien, il s’est illustré au théâtre dans le cadre de deux projets mis en scène par Fabrice Scott : « The History Boys » en 2013 et « Les Bonnes Manières » en 2015. On l’a également retrouvé à l’affiche de pièces écrites par Israël Horovitz : « Clair-Obscur » en 2013 et « Le Premier » l’année suivante. Sur les planches, Jean-Louis a interprété des rôles aux antipodes les uns des autres : en témoignent ses prestations dans « 12 Hommes en colère » mise en scène par Anthony La Lumia, son jeu dans la peau du tigre Shere Khan en 2015 dans « Le Livre de la Jungle » au Théâtre du Gymnase ou encore son interprétation d’Alceste dans le célèbre « Misanthrope » de Molière, mis en scène par Morgan Perez cette année.
On a également pu apprécier le talent de Jean-Louis devant les caméras. En plus de ses apparitions télévisées dans le cadre de publicités ou de séries telles que « Falco » ou « Scènes de Ménages », on l’a retrouvé au casting de « Débutants » de Juan Pittaluga et de « Bienvenue au Gondwana » réalisé par Mamane. Aussi sollicité pour participer à plusieurs courts-métrages, le comédien a été en tête d’affiche de « Le pêcheur et l’homme d’affaires » de Simon François, nominé au Grand Prix du Nikon Film Festival 2017, un an après la nomination de « Les frémissements du thé » de Marc Fouchard dans les 10 meilleurs courts-métrages de fiction aux Oscar 2016, dans lequel il tenait le rôle de Brahim.
Actuellement, Jean-Louis incarne Nelson Mandela au sein de la troupe de « Madiba, le Musical ». Un spectacle hommage bouleversant écrit par Jean-Pierre Hadida et Alicia Sebrien, mis en scène par Pierre-Yves Duchesne. La création du spectacle s’est faite sous le précieux regard de Ndaba Mandela, petit-fils de Nelson Mandela, dans un souci d’exactitude et de bienveillance qui apporte beauté, symbolisme et réalisme à l’ensemble de la représentation. Unanimement saluée par les critiques, la prestation de Jean-Louis Garçon émeut et porte avec crédibilité, force, humanité et humilité toutes les valeurs défendues par Nelson Mandela. Le spectacle se jouera au Sénégal au Grand Théâtre National de Dakar, ces 4 et 6 mai 2018 dans le cadre de la 13ème édition de la Biennale de l’Art Africain Contemporain ; ainsi qu’au Silo de Marseille le 30 mai.
by Valentine