Carmen Maria Vega

On aime

la profondeur que Carmen donne à chaque mot. A l’image d’une conteuse engagée corps et âme dans son histoire, la voix de Carmen enveloppe les mots de sensualité et de fougue d’une façon enivrante en se renouvelant à chaque chanson. Impossible de ne pas se laisser envahir par le cocon bouleversant et intime qu’elle dévoile en déclarant « J’ai tout aimé de toi ». Ajoutez ce talent à son incroyable prestation scénique, et vous savez ce qui vous attend dès la rentrée en live avec l’Ultra Vega Tour ! A ne pas rater !
La formation artistique de Carmen a commencé très tôt, lorsqu’elle avait 07 ans et qu’elle a commencé à suivre des cours de théâtre. Issue d’une famille intéressée par tous les genres de musiques, elle s’est dans un premier temps passionnée pour l’univers du jazz. Tout au long de sa scolarité, les professeurs qui lui enseignaient les arts vivants ont mis en valeur son indéniable talent et l’ont soutenue jusqu’à lui offrir sa première scène, à Villeurbanne. Elle continue alors sa formation théâtrale au prestigieux Cours Myriade à Lyon, où elle a grandi.
C’est sa rencontre avec Max Lavegie qui marque le début de sa carrière. Leur complémentarité artistique les amène à fonder un groupe dont elle est la chanteuse, accompagnée par Alain Arnaudet à la contrebasse, Toma Milteau à la batterie et Olivier Smith à la basse. Carmen et Max Lavegie collaborent ensemble pendant 8 ans, forts de longues années de tournée et de deux albums : le premier éponyme sorti en 2009 et le second « Du chaos naissent les étoiles » sorti en 2012 sous le label A/Z Universal. La même année, elle met ses talents de comédienne au service du film « Le jour de la grenouille » de Béatrice Pollet en campant le rôle de Sarah.
Après avoir intégré le conservatoire de Lyon, Carmen se produit sur de multiples scènes locales avant de parcourir les routes de France et d’être à l’affiche de quelques festivals grâce à sa notoriété grandissante.
En 2013, elle sort un album hommage à Boris Vian sous le titre « Fais-moi mal Boris ! », un artiste dont l’univers l’a toujours fascinée et qui l’a inspirée pour un album et une tournée survoltée. Carmen participe également au collectif « We love Disney 2» en interprétant l’hypnotique « Aie confiance » du serpent Kaa, extrait du « Livre de la jungle ».
L’année suivante, elle est choisie pour incarner l’intrépide et provocante meneuse de revue Mistinguett au sein de la comédie musicale « Mistinguett reine des Années Folles ». Elle pose sa voix sur les singles « Mon homme » et « Con-vain-cu » qui accompagnent le spectacle qui se produit d’abord sur la scène du Casino de Paris puis en prolongations au Comédia jusqu’en 2016.
C’est en tant que Santa Maria que nous la retrouvons cette année ! L’album du même nom est sorti le 07 avril. Un album d’une profonde humanité qui aborde avec beaucoup de tendresse et de caractère le thème de la quête d’identité. Aucun texte, aucune mélodie ne nous laisse indifférent, tout est (si bien) fait pour que les chansons ne s’enferment pas dans une dimension uniquement liée à l’introspection mais qu’elles puissent également résonner de façon universelle. Un album intimiste et endiablé que Carmen a présenté au public en en live depuis déjà un an et demi, accompagnée par son musicien Kim Giani. Elle repartira en tournée dès septembre prochain dans le cadre de l’Ultra Vega Tour mais aussi pour assurer les dates de « Garçons », le trio dont elle fait partie aux côtés de Zaza Fournier et Cléa Vincent qui chantent avec elle un répertoire masculin tout droit sorti des années 60 !

by Valentine