Morgane Cabot

On aime

la voix cristalline de Morgane. Les titres de l’EP de son groupe SoPoP nous montrent qu’elle enveloppe de caractère et de charme les mélodies les plus simples (et les plus efficaces), comme pour ancrer leur musique dans son intention originelle. Les cordes de ses complices accompagnent brillamment cette voix claire, en donnant une consistance sonore très harmonieuse aux chansons comme « The deal ».
Morgane s’est formée en tant que comédienne au sein de deux institutions reconnues par les plus grands : « les ateliers de Sudden » et le cours d’art dramatique Eva Saint-Paul, à Paris. Sa carrière d’actrice a pris son envol en 2004 lorsque le réalisateur Jean-Loup Hubert la choisit pour interpréter le rôle d’une des trois protagonistes principales de son film « Trois petites filles ». Elle interprète donc Pauline aux côtés, notamment, de Gérard Jugnot et Adriana Karembeu. Par la suite, elle est repérée par plusieurs réalisateurs et apparait dans de nombreux téléfilms et séries à l’image de la saison 2 de « Vénus et Apollon ».
En 2013, elle se lance dans un projet personnel musical. Accompagnée de Marion Leray au violon ou à l’alto et de Saskia Waledisch au violoncelle, elle monte un groupe nommé SoPoP. Le groupe s’est agrandi avec l’arrivée du guitariste et batteur JB Astolfi. « SoPoP » a sorti un premier EP entrainant et prometteur dont certains titres tels que « The devil’s gone » ont été dévoilé en images sur Youtube ; son univers riche et envoutant lui a même permis de faire la première partie du duo Fréro Delavega.
De mars à mai dernier, nous avons pu applaudir Morgane au théâtre Antoine sous les traits de Sidonie pour la pièce « Folle Amanda ». Elle partageait donc la scène avec Michèle Bernier, à laquelle elle avait déjà donné la réplique pour les besoins du téléfilm de Jérôme Navarro « Il faut marier maman ».
A partir du 15 septembre, nous la découvrirons dans l’univers hippie du spectacle « Welcome to Woodstock » de Jean-Marc Ghanassia. Elle incarnera Florence sur la scène du Comedia, une jeune femme tiraillée entre ses études brillantes portées par une éducation stricte et son désir de liberté et d’émancipation poussé par l’esprit de mai 68.

by Valentine