Emmanuelle Bouaziz

On aime

la pluralité de projets dans lesquels s’investit Emmanuelle. Sa riche formation lui permet de multiplier les expériences ; elle n’hésite pas à intégrer des projets de grosse envergure comme de plus intimistes, avec ce même enthousiasme et cette détermination qui la caractérisent.
La carrière d’Emmanuelle a commencé au Centre International de Danse Rick Odums. Après une formation intensive et passionnée qui l’a amenée à obtenir un diplôme de professeure de danse, la jeune artiste a poursuivi son parcours au Centre d’art dramatique Les Ateliers de L’ouest et au Cours Peyran Lacroix afin de se perfectionner en tant qu’actrice et comédienne. Emmanuelle a suivi un cursus artistique outre-manche en s’inscrivant à l’Actors Centre de Londres, mais aussi en suivant une formation en chant avec deux coachs : Angie Berthias-Cazaux à Paris et Mark Meylan à Londres.
Le domaine de prédilection d’Emmanuelle est le spectacle vivant : elle brille sur scène. Avec déjà plus d’une vingtaine de productions artistiques à son actif, elle a su multiplier les projets et élargir sa palette de talents. Elle a commencé au Paradis Latin avec la revue « Paradis d’Amour » en 2004, avant de se produire au parc Disneyland Paris au sein des spectacles « Beauty & The Beast » et plus tard « High School Musical ». En 2007, elle intègre la troupe du spectacle au succès phénoménal « Roméo et Juliette, les enfants de Vérone » de Gérard Presgurvic pour l’Asia Tour et collabore avec David Rozen sur « Big Manoir » et « Kid Manoir ». Elle participe par la suite à deux adaptations de pièces d’Offenbach avec « The Tales of Hoffmann » et « La vie parisienne », avant de changer de registre en 2009 avec l’adaptation par Ned Grujic de « Fame ». Elle endosse ensuite la casquette de chorégraphe pour le spectacle de Fred Colas « Les nouvelles aventures de Robin des Bois », avant d’intégrer le casting de « Mama Mia » au théâtre Mogador ou encore celui de « 1789 les Amants de la Bastille » et « Flashdance ».
En plus de ses prestations sur scène, y compris sur les planches dans quelques pièces de théâtre, Emmanuelle s’investit devant et derrière les caméras. Réalisatrice, mais aussi comédienne pour des courts-métrages ou des séries télévisées (dernièrement au casting de « The White Queen »), elle a également tourné dans plusieurs clips tel que « Mon amant de Saint-Jean » avec Patrick Bruel mais aussi dans trois longs-métrages. Elle apparait notamment dans le film « Agathe Cléry » réalisé par Etienne Chatiliez, dans « Sous les jupes des filles » d’Audrey Dana ainsi qu’à l’affiche de « Allies » de Dominic Burns, sorti en 2014.
Aujourd’hui, c’est à l’affiche du conte musical de Philippe Chatel « Emilie Jolie » que nous retrouvons Emmanuelle. Elle a participé à sa conception en tant que chorégraphe et incarne sur scène le rôle de l’autruche qui se rêve étoile montante de Broadway. Un nouveau double challenge relevé haut la main ! Foncez la découvrir sur scène : « Emilie Jolie » enchante actuellement petits et grands au théâtre Le Comedia puis partira en tournée jusqu’en avril 2018.
by Valentine