Lola Cès

On aime

la détermination de Lola. Elle est une artiste qui n’a pas peur de se confronter à des publics très divers ni d’interpréter des rôles aux antipodes de sa personnalité. Elle s’est dévouée à l’apprentissage des techniques du chant, de la comédie et surtout de la danse pour intégrer l’univers des comédies musicales, portée par sa passion. Une passion qui l’amène aujourd’hui à faire le show entourée de Juliette et Marie, « Les Coquettes », de retour dès la rentrée !
Lola s’est découverte une passion pour le chant pendant sa jeunesse. Elle a grandi en Corse et c’est en accompagnant au chant son père guitariste lors des soirées festives organisées sur la place de son village qu’elle s’est rendue compte des bienfaits de sa voix sur les habitants qui ont très vite senti son talent. Elle a donc poursuivi sa voie artistique à Paris. Sa formation initiale était celle du jazz, ce qui lui a permis de se produire au sein de piano-bars et de boîtes de jazz parisiennes dans lesquelles elle opte pour le prénom de scène Lola. Très vite et au fil des rencontres, elle ressent le besoin d’intégrer des cours pour se professionnaliser et atteindre ses objectifs. Elle intègre donc une école de chant et s’initie à la comédie avec la Ligue d’improvisation française et l’école des Enfants Terribles.
Le premier spectacle qui a révélé Lola au grand public est « Le soldat rose ». Après avoir été incitée par ses proches à passer les auditions pour intégrer le spectacle, elle est choisie pour incarner la Reine du jeu d’échec dans le conte musical composé par Louis Chedid.
Elle enchaine dès lors les spectacles, chaque fois habitée par ses personnages, dans leurs forces et leurs fêlures. Elle joue par exemple Suzie, l’une des deux méchantes sœurs de Cendrillon dans le spectacle mis en scène par Agnès Boury. L’aventure commence en 2008 à Mogador mais plusieurs sessions de représentations se sont déroulées les années suivantes, pour le plus grand bonheur des jeunes spectateurs et leurs accompagnateurs !
Lola exerce également ses talents d’auteure compositrice pour « Les malheurs de Sophie » dans lequel elle interprète le rôle principal. En plus d’incarner le célèbre personnage de la Comtesse de Ségur, elle participe donc à l’élaboration du spectacle dans ses mots et mélodies.
Elle monte ensuite sur la scène de l’espace Pierre Cardin pour les besoins de l’adaptation française de la comédie musicale « Hairspray » par Ned Grujik. Son appropriation du rôle de Tracy la révèle aux yeux d’un plus large public, lui aussi conquis par ses qualités de chanteuse et d’interprète.
En 2011, Lola se lance dans une aventure de grande envergure : « Dracula, l’amour plus fort que la mort » de Kamel Ouali. Elle y incarne Poison, une femme-enfant cynique et sadique. Un rôle salué par les critiques, d’autant plus que le spectacle part en tournée des zéniths après ses représentations au Palais des Sports. Elle a une nouvelle fois participé à l’élaboration de sa chanson en solo dans le spectacle : « Je compte sur mes doigts ».
Les personnages divers et variés se succédant, on a également pu applaudir Lola sous les traits de sœur Marie-Patrick dans « Sister Act » ainsi que sous ceux Lucie dans « D.I.S.C.O », mis en scène par Stéphane Jarny. Un rôle humain et sensible qui a précédé celui de l’attachante Rose, au sein de la troupe survoltée de « Love Circus ».
Nous retrouvons aujourd’hui Lola en tant que Coquette accompagnée de deux autres complices : Juliette Faucon et Marie Facundo. « Les Coquettes » forment un malicieux et pétillant trio qui livre un show décalé, profondément humain et résolument moderne. Elles se sont toutes les trois produites en première partie de Bérengère Krief à L’Olympia avant de s’installer au théâtre du Grand Point Virgule pour leurs propres représentations. Nous les y retrouverons avec bonheur dès la rentrée ainsi qu’en tournée !

by Valentine