Charlie Boisseau

On aime

la générosité de Charlie à chaque fois qu’il monte sur scène. Qu’il livre une prestation guitare-voix ou qu’il soit accompagné par de multiples artistes, il met le partage avec le public au cœur de chaque texte qu’il interprète. Cette envie de communion avec le public rend singulière chacune de ses prestations, et ses spectateurs n’y sont pas indifférents. Ils seront d’ailleurs au rendez-vous le 6 octobre pour la sortie de « Acte 1 » !
Charlie s’est consacré à la musique dès ses plus jeunes années. Il a grandi à Alès, au sein d’une famille de mélomanes. En parallèle de ses études littéraires qu’il achève avec l’obtention du Bac, il commence une formation musicale au sein du Centre Culturel de sa ville qu’il poursuivra en dédiant une dizaine d’années à l’apprentissage du piano. Il acquiert une technique et une culture musicale certaines et finit par s’accompagner à la guitare, en autodidacte.
Encouragé par ses proches et les enseignants qui l’ont vu progresser artistiquement, Charlie se produit sur plusieurs scènes locales en créant une vraie communication avec son public. Il monte notamment sur la scène du Festival du Rythme de Saint Jean-du-Pin en 2009 devant un public de connaisseurs et habitués du festival qui ont été conquis par ses prestations.
C’est en publiant plusieurs vidéos sur internet qui dévoilent son grain de voix particulier et son univers musical qu’il est repéré par l’équipe de la production de l’émission The Voice.
Dès son « audition à l’aveugle », Charlie s’est constitué un vrai public de fans qui l’ont suivi jusqu’après l’émission et l’ont « sauvé » plusieurs fois. Son interprétation personnelle du puissant « Que je t’aime » de Johnny Hallyday, toute en fraicheur et en sensibilité, a immédiatement séduit le public et les téléspectateurs. Garou devient dès lors son coach jusqu’à ce que Florent Pagny choisisse même d’utiliser la règle du « talent volé » pour le porter jusqu’aux quarts de finale. Suite à ce parcours très relayé par les adeptes du programme et les médias, l’auteur et compositeur de renom Jeff Barnel est lui aussi saisi par toutes les qualités proposées par Charlie à chaque prestation sur le plateau. Il devient son producteur et veille dès lors sur sa carrière.
En 2015, elle va d’ailleurs connaitre un remarquable tournant lorsque le chanteur est contacté par Dove Attia, producteur de la comédie musicale de grande envergure « La légende du Roi Arthur ». Il est choisi pour incarner le brave et passionné Lancelot du Lac. Il s’investit pleinement dans le travail de répétitions, notamment sur le plan des exercices physiques nécessaires à sa transformation en Lancelot sur la scène du Palais des Congrès dès le 17 septembre.
Suite à cette première et enrichissante expérience de troupe et de tournée, Charlie choisit de se recentrer sur son projet d’album solo. Il décroche un contrat avec le label Scorpio Music. En janvier dernier, le premier single de cet album a été dévoilé, intitulé « J’en ai des tas ». Un premier titre touchant qui met parfaitement l’étendue des capacités de sa voix en valeur. Son album « Acte 1 » sortira le 6 octobre prochain, pour notre plus grand bonheur !

by Valentine