Stéphane Corbin

On aime

L’engagement de Stéphane. Il a réuni des artistes issus d’univers très différents autour d’un projet profondément humaniste, « Les Funambules », qui lui a valu le prix européen de la lutte contre l’homophobie (Tolerantia Award), en 2017. Il met également ses connaissances et techniques artistiques au service de causes et de publics très divers : il intervient dans des écoles d’arts et auprès des artistes de Disneyland, mais aussi en milieu carcéral. Nous lui souhaitons de belles dernières dates, sur scène, et nouvelles dates, en coulisses, au Théâtre de Poche-Montparnasse!


Avant de devenir le professeur de chant et coach vocal qu’il est aujourd’hui, Stéphane a lui-même suivi une solide formation artistique. Théâtre, piano, chant… Il apprend la technique du chant moderne auprès de Richard Cross, qui a fondé l’école dans laquelle il intervient désormais. Stéphane est un compositeur, un auteur, un pianiste, un interprète, en solo et en troupe.
Son premier album, composé de 14 titres, est sorti en 2004 et s’intitule « Optimiste ». Un second opus, « Les murmures du temps » est sorti en 2011.
Sa carrière de compositeur comporte pas de moins de six musiques de films. Concernant les spectacles musicaux, il a d’abord composé pour des projets montés dans les Hauts-de-France, où il a fait ses études. Son nom se retrouve vite à l’affiche de spectacles montés à Paris, avec « Tout le Plaisir est pour nous », adapté par Sébastien Castro, « Le Journal d’Adam et Eve » adapté par Laurent Ban, « La Petite Sirène » mis en scène par Charlotte Dupuydenus, « 31 » mis en scène par Virginie Lemoine ou « Le Portrait de Dorian Grey » de Thomas Ledouarec et « Les Maurice Girls », pour lesquels il était aussi sur scène. Deux ans après ce spectacle, il renouvelle sa collaboration artistique avec Virginie Lemoine en composant pour sa pièce « Suite Française ».
Entre temps, Stéphane monte un collectif d’artistes engagés dans la lutte contre l’homophobie. En chansons et en mélodies, ils racontent la réalité de l’amour homosexuel, l’Amour tout court, en fait. Suivis par d’autres artistes et guests, Les Funambules poursuivent leur tournée de « Chansons d’amour pour tous ».
En tant que comédien, on a aussi pu retrouver Stéphane sur les planches, dirigé par deux fois par Hervé Devolder avec « L’autre Histoire de Babel » et « Chance ». Il a également collaboré à deux reprises avec Alain Sachs, pour « La vie parisienne» et « Tout Offenbach ou presque » en 2013.
Actuellement, Stéphane joue dans Berlin Kabarett, en alternance avec Simon Legendre. Il en a également co-composé la musique, avec Kurt Weill. Une immersion dans un cabaret en pleine montée du nazisme, qui donne à voir autrement la sombre époque de la République de Weimar. Jusqu’au 19 mai, vous pourrez découvrir ce spectacle dans lequel brille également Marisa Berenson, au Théâtre de Poche-Montparnasse.
Du 25 mai au 14 juillet, c’est un autre « cabaret » qui prendra ses quartiers dans ce théâtre : un spectacle hommage à Michel Legrand : « Michel For Ever ». Stéphane en assure la direction musicale et vocale ; la mise en scène revient à Stéphan Druet et Daphné Tesson.
by Valentine
5.00 moyenne des internautes surToï Toï Toï (97% score) - 1 vote