Philippe Krier

On aime

la sincérité avec laquelle Philippe s’implique dans toutes ses expériences collectives. Elles sont pour lui un moteur et un vrai confort pour développer ses talents. Une bonne dose d’humanité qui l’a particulièrement charmé chez le personnage tourmenté qu’il interprète, dont il dit lui-même que’ « il arrive à rester humain alors que tout est fait pour le déshumaniser ». C’est un plaisir de retrouver toute l’authenticité des interprétations de Philippe dès la rentrée dans la peau de Hans Brauer.
Philippe a grandi entouré de mélomanes, ce qui l’a tout naturellement conduit à commencer sa formation musicale dès son plus jeune âge. Il trouve ses influences dans la musique britannique et italienne et est sensible aux univers artistiques du blues, du rock, du jazz et de la variété. Dès ses 8 ans, il apprend la guitare classique au sein d’un conservatoire.
Ce sont ses années lycée qui concrétisent le début de sa carrière musicale. Avec trois amis d’enfance, Pierre Bill ainsi que François et Vincent Calvier, il fonde en 2007 le groupe de rock « Backstage Rodeo » qui remporte à deux reprises le prix du Festival de Musiques des Lycéens. Le groupe connait une certaine notoriété dans sa région et sort en 2010 son premier album rock et survolté « Are you electric ? » dont ils font la promo avec une trentaine de dates de tournée, afin de le faire découvrir au public. L’année suivante, leur style décalé et pétillant séduit l’étoile montante de Youtube Norman, qui choisit leur titre « Who Said You Need To Play Music To Be Rock’n’Roll » pour être la bande-son de plusieurs de ses vidéos. Le groupe ne cesse donc de se faire connaitre et est contacté par de grands festivals tels que le Printemps de Bourges, Garorock ou encore le M6 Music Live. Philippe accompagne Backstage Rodeo lors de leurs multiples concerts en parallèle de ses études, et notamment de son master en école de commerce. Ils ont également eu l’opportunité de jouer sur la scène du « My Music Band », à l’affiche avec d’autres artistes de renommée internationale comme Florent Pagny et Tokyo Hotel. Ils sont appelés à faire les premières parties d’artistes prestigieux à l’image de Catherine Ringer ou encore Skip The Use.
La fin de l’année 2012 et le début de l’année 2013 marquent un tournant dans la carrière de Philippe. Il se fait découvrir du grand public en participant à l’émission « La Nouvelle Star ». Ses influences artistiques diverses et sa chaleur humaine séduisent le jury, le public et les médias qui le portent jusqu’en demi-finale. Ses prestations dédiées à Coldplay, Téléphone, Paolo Conte et bien d’autres contribuent aux retours positifs sur l’EP rock à souhait « It » de Backstage Rodeo sorti en janvier.
En 2014 Philippe nous dévoile toute l’autodérision qui le caractérise en surfant sur le buzz de l’affaire consacrée à « Serge le Lama » bordelais… Il sort un titre parodique « Lamaoutai », un clin d’œil plein d’humour au tube de Stromae et à cette actualité singulière.
Il renoue aujourd’hui avec le « côté famille » qui lui avait tant plu avec la Nouvelle Star en intégrant la troupe du spectacle « Un été 44 » produit par Valéry Zeitoun. Présenté au directeur musical du spectacle Eric Benzi, il passe des auditions et est choisi pour incarner le rôle de Hans Brauer, un traducteur allemand au cœur d’une histoire d’amour interdite. Nous le retrouverons à nouveau à l’affiche de ce spectacle plein d’émotions dès le 15 septembre aux Folies Bergère.

by Valentine