Julie Zenatti

On aime

lle lien intimiste qu’a su créer Julie avec un public qui la suit depuis ses débuts et qui s’est élargi au fil des années. Chaque album révèle de nouvelles étapes dans sa vie personnelle et sa vie d’artiste, et c’est avec beaucoup de cœur et de chaleur humaine qu’elle les partage avec son public pendant les concerts. Les titres « La force des liens » et « Les amis » issus de son album « Blanc » sont comme des hymnes de cette relation de chanteuse à son public et vice versa, pleins de sensibilité et d’authenticité.
Dès ses plus jeunes années, Julie a développé un goût et un talent singuliers pour le chant. Elle chantait dès qu’elle le pouvait, poussée par son père lui-même pianiste amateur. Sa voix de soprane est donc repérée très tôt, ce qui lui ouvre de grandes opportunités sans pour autant lui ôter le désir de mener une enfance en évitant d’être propulsée prématurément sur le devant de la scène.
La clarté et la puissance de sa voix murissent avec elle. En 1995 elle pose sa voix sur le dessin animé « Starla et les joyaux magiques ». L’année suivante, elle rencontre Luc Plamondon et Richard Cocciante, qui lui font passer les auditions pour le spectacle musical « Notre-Dame de Paris ». Elle est sélectionnée pour incarner la passionnée Fleur-de-Lys. C’est avec ce rôle qu’elle se fait connaitre du public et qu’elle séduit spectateurs et professionnels. Ce lancement de carrière est un vrai tremplin pour elle car elle se produit également sur des scènes belges et canadiennes dans le cadre des représentations du spectacle.
C’est en 2000 que commence son parcours personnel, avec l’album « Fragile », tout en sensibilité, dont le single « Si je m’en sors », co-écrit avec Patrick Fiori est un vrai succès. Aujourd’hui encore il est l’un des titres phares de son répertoire et lorsque Julie l’interprète, les salles vivent comme une parenthèse suspendue à cette mélodie bouleversante.
Deux ans plus tard elle sort un nouvel album intitulé « Dans les yeux d’un autre » qui donne lieu à une tournée. En 2003, elle intègre la troupe des Enfoirés et participe aux concerts jusqu’en 2009. On découvre les résonances plus pop que peut porter sa voix avec l’album « Comme vous ». Elle s’entoure d’auteurs et compositeurs renom tels que Jean-Jacques Goldman ou Lionel Florence et écrit elle-même pour d’autres artistes à l’image de Gregory Lemarchal ou Chimène Badi.
En 2005 Julie renoue avec le doublage de dessin animé en prêtant sa voix au personnage de Barbie dans « Barbie et le cheval magique » et « Barbie au bal des douze princesses ».
Par la suite, elle étend son univers artistique aux rythmes du rap avec un nouvel opus « La boîte de Pandore ». Elle intègre également l’équipe de la première saison française de l’émission X-Factor en tant que jurée. La même année, elle publie un ouvrage autobiographe « Le journal de Julie Z. ». L’année suivante, elle exploite toute l’étendue des capacités de sa voix pour son album « Plus de Diva », d’un genre pop symphonique qui nous fait entendre et comprendre tout son talent d’interprète.
Julie retrouve par ailleurs la troupe originale de Notre-Dame de Paris pour les représentions spéciales organisées en Ukraine et en Russie à Kiev, Moscou et Saint-Pétersbourg.
En 2015 est dévoilé l’album « Blanc », une réflexion en musique sur le temps qui passe et son influence sur la vie et les passions.
Julie est également une artiste engagée en faveur de multiples causes et soutient notamment les Restos du Cœur, l’Association Gregory Lemarchal, Tous ensemble contre le Sida, la Fondation pour la Recherche Médicale ou encore le mouvement Urgence Tchétchénie. Cet engagement se manifeste aussi au sein de son dernier album collectif « Méditerranéennes » sorti le 24 mars dernier. Un album hommage à ses origines, à la tolérance, à l’union, au féminisme et à la richesse des cultures. Autant de valeurs primordiales portées avec elle dans cet album par d’autres chanteurs comme Sofia Essaïdi, Elisa Tovati, Slimane, Enrico Macias ou encore Chimène Badi avec qui elle partage le single en duo « Zina (ici ou là-bas) ».

by Valentine