Rod Janois

On aime

la douceur du grain de voix de Rod. Ce chanteur sait être bouleversant et percutant, d’autant plus que son attrait pour les textes ciselés et les mélodies efficaces lui permet de poser sa voix sur des chansons qui retiennent assurément l’attention des auditeurs. On a hâte de découvrir les nouveaux projets de Rod !
Avant d’être repéré par Jean-Pierre Pasqualini et Jeff Barnel, Rod s’est produit dans des bars et des cafés théâtres en parallèle de ses études. Les deux producteurs lui proposent alors d’intégrer le mixband That’s French, aux côtés de Joanna Boumendil et Vincent Niclo. Ensemble, ils sortent le titre «Discollector ». Par la suite, son premier album sort chez BMG, notamment porté par la chanson « Tombe le masque » en 2002. Il décroche ensuite un contrat chez Warner et compose pour différents artistes à l’image de Florent Pagny ou Christophe Willem.
Peu de temps après, il s’associe avec William Rousseau pour participer à la composition de plusieurs musiques du spectacle au succès phénoménal « Le Roi Soleil », produit par Dove Attia et Albert Cohen. Cette collaboration s’enrichit ensuite d’autres artistes : Olivier Schultheis et Jean-Pierre Pilot, ou encore Patrice Guirao. Avec Dove Attia, ils forment un véritable cercle d’écriture et de composition musicale à l’occasion de plusieurs projets. Ensemble, ils produisent des airs devenus cultes tels que les tubes « L’Assasymphonie » et « Tatoue-moi ». Rod dirige également les enregistrements vocaux pour « Mozart l’Opéra-Rock ». Il retrouve Kamel Ouali dans le cadre de son spectacle « Dracula, l’amour plus fort que la mort » pour la composition du titre « L’Amour et son contraire » interprété par Anaïs Delva dans la peau de la tourmentée Lucy Westenra.
En 2011, Rod sort un nouveau single empreint de ses inspirations folks: « Repeat after me », réalisé par Antoine Essertier. La même année, il est choisi par l’équipe de création du spectacle « 1789, les amants de la Bastille », pour interpréter le rôle de Camille Desmoulin. Il pose sa voix sur le premier single promotionnel emblématique « Ça ira mon amour » et co-compose à nouveau la majorité des chansons.
Il a également eu le privilège de passer un nouveau cap dans sa carrière de parolier en coréalisant avec William Rousseau et François Welgryn « Les jours comme ça » qui figure parmi les titres de l’album « Sans attendre » de Céline Dion.
Il participe également à l’écriture des chansons du dernier spectacle de Dove Attia, également écrit par François Chouquet et mis en scène par Giuliano Peparini « La Légende du Roi Arthur ».
Le mois dernier c’est avec un nouveau titre, « (…) comme un cri que personne n’entend » que Rod a signé son retour. Intitulé « Merci infiniment », la chanson s’avère être un single intime et entraînant, teinté d’un lyrisme touchant qui caractérise le chanteur. Un petit bijou disponible sur toutes les plateformes de téléchargement légal !
by Valentine
5.00 moyenne des internautes surToï Toï Toï (95% score) - 1 vote