Chambre 113 : Coup de coeur (Franck)

Une comédie musicale dont l’action se situe intégralement dans un hôpital… On peut se poser au premier abord la question de la pertinence d’un tel choix et sur le contenu qu’on trouvera dans un tel spectacle. Mais on n’est jamais à l’abri d’une belle découverte, et croyez-moi, celle-ci a été encore bien plus que cela !
Une première pour moi au théâtre de Ménilmontant, moi qui suis plutôt habitué aux grandes salles et aux grands spectacles. L’endroit est très sympathique et l’ambiance très détendue. On se sent presque comme chez soi quand on arrive dans ce théâtre.
L’histoire est simple : Suite à un accident, Mathilde (Cloé Horry) se retrouve dans le coma, mais son esprit erre dans sa chambre d’hôpital où elle cherche à rentrer en communication avec son mari Julien (Fred Colas), cette même communication qui lui faisait déjà tant défaut avant et qui, forcément, est impossible à établir dans ces circonstances. Et pourtant… Deux infirmières, Roseline (Hélène Hardouin) et Natacha (Noémie François), sous les ordres du Docteur Grinsky (Emmanuel Quatra), s’occupent, au fil du spectacle, autant de Mathilde que de son mari qui vient la visiter, difficilement d’abord puis avec bien plus d’empathie.
Je ne veux pas vous dévoiler la suite de l’histoire, ni les histoires parallèles car il y en a, mais je vous promets que j’ai pris une claque monumentale. Le spectacle m’a vraiment bouleversé.
Force de la situation, intensité dramatique, entrecoupées de fous rire (qui font beaucoup de bien au milieu de tant de gravité), tout est merveilleusement dosé. Les voix sont absolument magnifiques et la partition offre des mélodies ciselées comme de vrais joyaux. Mais attention, ce ne sont pas que des chanteurs que l’on voit sur scène, ce sont aussi de vrais comédiens, à l’immense talent. Aucun n’est en-dessous des autres, dans aucun domaine. Chapeau !
Deux musiciens jouent en live durant tout le spectacle (c’est un vrai plus, cela va sans dire). Les décors et éclairages sont sobres mais efficaces, et réservent quelques petites surprises auxquelles on ne s’attend pas.
Il y en aurait tant et tant de choses à dire encore, mais pas sans dévoiler les éléments qui m’emmèneraient à les évoquer et donc à tuer la magie de la découverte. Et ce spectacle, c’est une certitude, il faut aller le voir. C’est une véritable pépite. Je le conseille absolument à tous les amoureux des comédies musicales, et même du théâtre de manière générale. Foncez au Théâtre de Ménilmontant pour, vous aussi, vivre et partager toutes ces émotions.
Déception absolument impossible. Qu’il est bon de voir un si beau spectacle !!!

Et, par hasard, si jamais l’équipe du spectacle lit ce post, promettez-moi que vous allez sortir un disque. J’ai envie de vous réentendre… j’en ai presque même besoin.

Où ?
Théâtre de Ménilmontant, Paris

by Franck

Franck, 43 ans, professeur des écoles (Seine et Marne). Ma passion pour l’univers des comédies musicales est née avec Starmania en 1994 au théâtre Mogador. Depuis, elle ne s’est jamais tarie. Elle se partage même en famille, avec ma compagne et mes deux enfants de 13 et 18 ans. En plus de vingt années et plusieurs dizaines de spectacles, j’ai été émerveillé, ému, dubitatif ou déçu. C’est ça le spectacle vivant ! Vous pouvez découvrir ici mes coups de cœur et mes coups de griffe sur certains des spectacles à l’affiche